Toute l'information économique et statistique de la filière Construction en France et dans les régions...
<
Forte accélération de l'activité pour les locaux non résidentiels, léger recul pour les logements. Côté entretien-rénovation, le deuxième trimestre est marqué par une légère reprise.
Le deuxième trimestre marque une reprise de l’activité entretien-rénovation après deux trimestres en net recul : +0,5% en volume.
Le T3 se révèle dynamique concernant le montant des travaux réalisés dans les Travaux Publics. Toutefois, le repli assez significatif des marchés conclus vient ternir ce bilan.
La production de béton prêt à l’emploi marque un léger recul sur les 3 derniers mois à niveau élevé, la dynamique demeurant stable pour les granulats à un niveau sensiblement plus faible.
L’emploi poursuit sa progression au T2 dans la Construction : le nombre de postes salariés marque un dixième trimestre consécutif de hausse. Côté intérimaire, la croissance persiste au fil des mois.
Une croissance très forte des créations au 3ème trimestre et des défaillances en recul : la situation demeure très bien orientée pour les entreprises de la Construction.
Pour la deuxième année consécutive, les dépenses BTP des collectivités territoriales s’inscrivent en hausse, tout en demeurant à des niveaux relativement faibles.
En hausse par rapport à 2017, la commande publique BTP par habitant se situe en dessous de la moyenne de longue période pour 2018 : 596€ contre 631€ en moyenne entre 2008 et 2018.
Avec près de 47% des dépenses, les communes demeurent le principal maître d’ouvrage, la part des groupements à fiscalité propre dépasse désormais les 20%.
La hausse des prévisions budgétaires Bâtiment et Travaux Publics des collectivités territoriales ces dernières années est à mettre en parallèle avec un taux de réalisation bas.
Le niveau d’activité, évalué à près de 143 milliards d’euros en 2018, se situe au-delà de la moyenne observée depuis ces douze dernières années.
Des prévisions en baisse dans la majorité des régions pour 2019, contrastant avec les hausses observées en 2018. Les chiffres élevés en Île-de-France tirent les indicateurs nationaux vers le haut.
Malgré la croissance de la construction neuve, la majeure partie du chiffre d’affaires concerne l’entretien-rénovation avec 54,6% du total en 2018, dont 32,1% pour la partie logement.
>
<
Stabilisation du nombre d’établissements Reconnus Garants de l’Environnement en France
La grande majorité des leviers à la rénovation énergétique s’inscrivent en hausse en 2017, le crédit d’impôt pour la transition énergétique demeurant le principal outil utilisé par les ménages
Un renouvellement du parc résidentiel très orienté logements économes depuis 2013
La construction durable a progressé pour tous les types de bâtiments en 2017, mais demeure toutefois plus marginale en ce qui concerne le non résidentiel
Des évolutions régionales hétérogènes en ce qui concerne le montant du CITE obtenu par les foyers
Déclarations de revenus 2016 : le montant du crédit d'impôt pour la transition énergétique obtenu par les ménages se stabilise, après une très forte progression l’année précédente
Un poids des déchets et matériaux inertes nettement moins marqué dans le Bâtiment que dans les Travaux Publics
Près d’une installation spécialisée BTP sur quatre accueille au moins 30 000 tonnes de déchets et matériaux BTP par an, principalement autour des grandes agglomérations urbaines
Plus de la moitié des 3 809 installations spécialisées dans le BTP exercent une activité de valorisation, la collecte et le stockage concernant 29% et 15% d’entre elles
Près du tiers du gisement de déchets et matériaux est directement réutilisé sur le chantier d’origine dans les Travaux Publics, le reliquat étant envoyé en installation, utilisé en remblais, …
Le remblais de carrière constitue la première utilisation des déchets et matériaux inertes accueilli en installation spécialisée BTP, avec 39% du volume
>
Retrouvez nos
dernieres vidéos
Nos dernieres analyses et publications
S'appuyant sur une méthodologie commune a l'ensemble des régions, nos travaux permettent de comprendre les évolutions de la filiere Construction sur les thématiques suivantes :
Nos missions
Mobilisées autour d'un objectif commun, celui de structurer un dispositif d'information réactif sur la filiere Construction, les CERC ont développé des supports a la décision, considérés comme des outils de référence quant aux problematiques et enjeux de la filiere.